MEYNIER Charles (1768-1832) [attribué à]

Lot 60
3 000 - 4 000 €

MEYNIER Charles (1768-1832) [attribué à]

"Alexandre le Grand cédant Campaspe à Apelle", début XIXe, huile sur toile rentoilée, 114,5x144 cm [restaurations anciennes].

On retrouve une toile similaire dans les collections du musée des beaux-arts de Rennes.



Le tableau de Rennes, commandé à Meynier en 1822 par l'École de peinture et de sculpture de la ville, appartient à la période de maturité de l'artiste. On y trouve une influence profonde de l'art de David, dans le traitement pictural néoclassique et dans le choix du sujet, traité brillamment par celui-ci en 1812.

Le thème d'Alexandre cédant Campaspe à Apelle est depuis la Renaissance une justification des peintres courtisans. L'histoire raconte qu'Alexandre avait commandé à Apelle le portrait de sa maîtresse, la belle courtisane Campaspe. Le peintre s'étant épris de son modèle, Alexandre, magnanime, lui céda celle-ci. Le geste de l'empereur est un hommage au talent et à la supériorité de l'artiste, seul capable d'apprécier l'extrême beauté. Les artistes trouvent dans ce thème un moyen de louer la grandeur et l'intelligence du prince, ami et défenseur des arts. C'est le cas de Meynier qui fait de son Alexandre le personnage dominant de la scène. Il choisit au contraire de montrer le peintre agenouillé, comme un mendiant recevant la charité, et la belle, consentant du bout des doigts à appartenir à un autre, fût-il le peintre le plus extraordinaire.

Extrait du document pédagogique du musée "L'Influence romantique".
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue